You are here

Seth Owen Williams

DBA Graduate - 2013

Thesis title

une analyse de l'impact des taux de change sur la performance et les bénéfices de diversifications des fonds pays indiciels selon la méthode de réplication

Supervisor(s)

Philippe Dupuy

Owen Williams, CFA, DBA, is founder and managing principal of Williams Market Analytics, LLC, an SEC-registered investment advisory firm. WMA runs several equity strategy portfolios for a diverse client base via segregated managed accounts. The firm also offers an advisory service through the WMA website with daily and weekly market commentaries. In addition to investment management, Dr. Williams regularly teaches at the MBA level as a visiting professor and publishes in academic journals.

L’une des questions fondamentales dans la finance internationale est celle des sources qui génèrent les rendements d’un placement étranger. Au niveau indiciel, les facteurs industriels, nationaux, globaux et monétaires influent sur les rendements d’un investissement en actions étrangères. Cette thèse contribue à la littérature par une évaluation spécifique de l’influence de ce dernier facteur de la devise étrangère sur la performance totale des fonds pays indiciels (country ETFs). Ces actifs financiers, qui offrent à l’investisseur un moyen de placement indirect dans les titres étrangers depuis sa bourse domestique, sont susceptibles à s’écarter de leur objectif d’une reproduction exacte d’un indice de référence. L’étude quantifie les caractéristiques de performance, avec et sans l’effet de change sous-jacent, de ces fonds relatifs aux indices de référence, évalue leur efficience selon la méthode de réplication et s’interroge sur la capacité des trackers internationaux à diversifier un portefeuille de titres domestiques. Même si les bénéfices d’une diversification internationale émanant d’une relativement faible corrélation entre les indices boursiers nationaux sont bien documentés, l’application de ce principe aux produits investissables, qui comportent un risque de change, des restrictions sur l’investissement et des frais de gestion, reste largement inexplorée. Dans un premier temps, l’étude conclut que la volatilité de la devise étrangère modifie substantiellement le profil risque/rendement de ces fonds mais que les trackers internationaux sont des substituts adéquats pour un investissement direct en actions étrangères une fois que l’effet de change soit neutralise. Ensuite, la recherche démontre un fort effet temporel depuis la crise financière sur les qualités de diversification apportées par ces fonds pays, ce qui remet en question les avantages de la diversification internationale.